De qui se moque-t-on ???

Courrier Fournel SMA 26/01/2009SMA (Service Minimum d’Accueil) à Lyon, 2ème ! Après le test déplorable du 20 novembre dernier (cliquer ici pour le (re)lire), La Ville de Lyon va encore plus loin dans le non respect des parents d’élèves scolarisés dans les classes de maternelle et de primaire. J’en veux pour preuve le document que vous pouvez consulter ci-dessus !

 

Non contents d’inciter par tous les moyens possibles et imaginables les gens à descendre dans la rue (je ne mets absolument pas en cause le droit de grève mais appelle les élus à faire preuve de responsabilité !) pour une nouvelle journée de paralysie de la France, la municipalité socialiste de la Ville de Lyon se mord la queue en infligeant à nouveau une rude épreuve à celles et ceux qui sont les plus fragiles d’entre nous ! La dimension sociale du socialisme restera toujours une énigme à mes yeux.

 

De plus, cette paralyse des administrations et d’une partie du secteur privé intervient au moment où notre pays a le plus besoin de l’ensemble de ses forces vives pour créer de la valeur et lutter efficacement contre la crise ; mais là n’est pas l’objet de mon propos.

 

En lisant la lettre de Monsieur Fournel (Adjoint au Maire de Lyon délégué à l’Education et la Petite Enfance) adressée aux directeurs d’établissements scolaires et à destination des parents (c’est pourquoi je vous la propose, je ne me permettrai pas de divulguer des documents qui ne sont pas à destination du public, la déontologie et l’éthique ayant un sens à mes yeux !), je ne peux m’empêcher de constater que la première lacune réside dans le manque évident de dialogue avec les partenaires sociaux. En effet, comment croire que le 26 janvier 2009, l’adjoint à l’Education ne dispose pas d’un renseignement suffisamment précis lui permettant d’adapter un dispositif pour respecter la loi relative au Service Minimum d’Accueil ? Il devrait se rapprocher des composantes de sa majorité qui annoncent un mouvement massif depuis des semaines… Le dernier paragraphe de la lettre n’évoque-t-il pas « ce mouvement de grève qui s’annonce très suivi » ? Jouer les vierges effarouchées et se réfugier derrière le fait que le nombre d’enfants à prendre en charge n’est connu que 48h à l’avance relève de la provocation…

 

L’adjoint nous explique alors que le délai légal de 48h étant tellement court entre le jour où l’on connait précisément le nombre de personnels en grève et le jour effectif de la grève, qu’il n’est pas possible « de trouver le nombre de vacataires suffisant pour accueillir tous les élèves concernés dans des conditions d’encadrement et de sécurité minimales ». L’attention est louable, mais l’argument est fallacieux !

 

Là où ladite attention confine à l’hypocrisie, c’est quand on sait que la Ville propose un accueil restreint dans 3 gymnases (dans les 3e, 7e et 9e ardt) pour une capacité totale de 270 élèves. Et les chiffres deviennent intéressants lorsque l’on sait que le nombre d’élèves scolarisés en maternelle et primaire sur l’ensemble de la ville est de… 33 108 !!! Bref, la ville propose une solution à 0,82% de la population des élèves scolarisés dans les écoles dont elle a la responsabilité ! C’est un scandale ! C’est simplement honteux !

 

Comme à leur habitude, les équipes de Gérard Collomb n’ont pas cru utile d’ouvrir une concertation avec les mairies d’arrondissement (pas celle du 6e dans tous les cas !) alors que nous aurions pu activement participer à la recherche de solutions pertinentes dans de telles situations ! Nous avons la ferme intention de servir nos concitoyens et non de nous en servir à des fins politiciennes !

 

Enfin, et je terminerai par là, je laisse le soin à chacun d’apprécier la teneur du propos de Mr Fournel à l’attention des parents des 32 838 enfants qui ne pourront être accueillis dans les gymnases : « nous recommandons donc aux parents de trouver leurs propres solutions de garde pour leur enfants ». Dont acte ! Que faut-il en penser ? Moi, j’ai mon idée…

Une réflexion sur “De qui se moque-t-on ???

  1. Je tiens d’un ami socialiste (j’en ai beaucoup et oui 😦 ) la dénomination de « Dernier des Stalinien » pour Yves Fournel, chacun sait qu’il est sans souplesse au service d’une idéologie dépassée, mais sa fidélité sans distance par rapport à Collomb, fait de lui un outil de propagande irremplaçable.
    Collomb tiens l’argument fort d’une paix sociale locale, aucun acteur de la petite enfance n’est plus à gauche, donc il est impossible de le critiquer, donc Collomb est tranquille quoi qu’il fasse… C’est un métier la politique 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s