Il est temps d’agir et de proposer !

Après avoir accompagné mes enfants à l’école ce matin, je m’arrête comme d’habitude au café à côté de chez moi pour parcourir la presse et prendre le pouls matinal de mon voisinage en buvant un petit crème, en tant qu’élu de terrain c’est la moindre des choses. Rapide parcours des nouvelles lyonnaises dans le Progrès, puis La Tribune qui titre de la manière suivante « Un coup de pouce aux donations familiales » : satisfaction. Mon œil parcours la une est tombe sur « Avantage à la gauche » : énervement.

Je file à la page 4 et lis avec une attention très soutenue l’article signé Hélène Fontanaud qui décrypte la situation actuelle et le rapport de force existant non seulement entre PS et UMP mais plus largement entre les forces de gauche et les forces de droite ; deux constats s’imposent :

  1. Les réserves de voix nécessaires à une élection à deux tours sont aujourd’hui insuffisantes, voire inexistantes pour la droite républicaine
  2. En l’état et selon les sondages, qu’il faut lire avec discernement et prise de recul, la gauche fait encore mieux qu’en 2004.

Face à ces constats, un certains nombre de questions viennent tout naturellement :

  1. Comment positionner sur l’échiquier les intentions de vote Modem et Autres ?
  2. L’écologie est-elle forcément une vision du monde de gauche ?
  3. Qu’attendent les français d’une élection régionale ?

 

Comment positionner sur l’échiquier les intentions de vote Modem et Autres ?

Les intentions de vote du Modem et de ce que les sondeurs qualifient pudiquement de « Autres » sont extrêmement difficiles non seulement à quantifier mais aussi à positionner comme ce sont des intentions par essence extrêmement volatiles et dont la prise de position définitive n’intervient que très tardivement. Pour toucher ces électeurs, nous devons leur proposer un discours ouvert et audible. Leur sensibilité naturelle est heurtée par une perception très conservatrice et parfois réactionnaire de la droite républicaine (pas de procès en sorcellerie, j’ai bien parlé de perception…). A nous de leur montrer, avec compétence, conviction et persuasion que nous sommes porteurs de progrès, d’avancées tangibles dans la qualité de vie de nos citoyens et que le modèle économique et social que nous proposons est viable et « mécaniquement » le plus pertinent.

 

L’écologie est-elle forcément une vision du monde de gauche ?

L’écologie est aujourd’hui une valeur perçue comme quasi exclusivement de gauche. Et pourtant, les grandes avancées écologiques de ces dernières années en France sont presque totalement en exclusivité l’oeuvre de forces de droite. J’en veux pour preuve le Grenelle de l’Environnement, l’implication très forte du gouvernement Fillon dans la préparation et le travail réalisé pour Copenhague, ou encore la rôle d’ambassadeur de la responsabilité écologique joué par le Chef de l’Etat dans le cadre de l’ensemble de ses déplacements en France ou à l’étranger. L’écologie ne peut en aucun cas appartenir à un courant politique mais doit être un pré-requis de réflexion responsable. Et de responsabilité, la gauche en général n’en fait aucunement preuve ! Je vous encourage à argumenter avec des exemples précis et concrets montrant ce que la droite républicaine met en oeuvre pour la sauvegarde de l’humanité. Car il ne faut pas se tromper de combat et céder aux sirènes de la gauche nous expliquant qu’il faut sauver la planète, que cette dernière a besoin de nous ; le véritable enjeu est de sauver l’humanité, car la planète, même si nous sommes capable de lui porter de terrible coups se remettra du passage des hommes à sa surface, soyons en bien conscient. C’est nous qui avons besoin de la nature et non l’inverse !

 

Qu’attendent les français d’une élection régionales ?

C’est par notre présence permanente à leurs côtés que nous pourrons valider le projet que nous devons leur proposer. Car ce n’est pas un projet mais autant de projets qu’il y a de régions que les français attendent. Ils ne sont pas intéressés par l’attaque permanente et finalement stérile d’un exécutif en place, fusse-t-il de gauche. L’heure du bilan a sonné, d’accord et nous pouvons nous appuyer sur un certain nombre d’éléments issus d’études critiques, mais notre heure à nous, c’est celle de l’avenir ! Prenons de la hauteur et montrons à l’ensemble des électeurs ce que nous voulons leur proposer pour nos régions, montrons leur la cohérence et la pertinence de notre vision du monde. Nous nous devons de les embarquer avec nous pour soutenir non pas forcément et uniquement une alternative, mais bien une ambition à moyen et long terme que nous construirons ensemble.

Ces quelques mots peuvent paraître très idéalistes, et pourtant, je suis convaincu de leur justesse et des ambitions qu’ils portent.

La possibilité de reconquérir les Régions et plus particulièrement la Région Rhône-Alpes existent et reposent sur une implication et une mobilisation sans faille de chacune et chacun d’entre nous. En clair, il fait mettre le feu !!!

6 réflexions sur “Il est temps d’agir et de proposer !

  1. gagner une élection à deux tours , c’est accepter d’avoir une deuxième liste , qui sert à regrouper toutes les sensibilités de droite et du centre pour gagner! et non pas se cramponner à une seule liste monobloc qui n’aura pas de réservoir de voix!

    J'aime

  2. les élections ne seront gagner que par la base,et les élections c’est aussi bien le bd des belges que les minguettes ,et c’est la base, qui distribue les tracts ,à VIlleurbanne ,ect ect ,nos députés les ont-ils consultes,
    et pour gagner il faut prendre celui qui a gagne son siège de député ,qui sait tenir tête à Aulas età Collomb ,prendre des gagnants comme Meunier ou Fenech et faire une liste au 1er tour ump et au 2 eme en fonction des pourcentages des uns et des autres faire des places au nouveau centre

    J'aime

  3. Là pour le moment tu est un peu dans le vague dans tes propositions, même si les intentions sont intéressantes. Pour l’instant votre campagne se focalise uniquement sur le siège de la région. Un peu court comme projet.

    J'aime

  4. Bonsoir Romain,

    Je ne vais pas tout dévoiler maintenant… un peu de suspense tout de même ! Et je suis bien d’accord pour dire que se contenter de « taper » sur le siège de la Région (malgré la magnifique opportunité que JJ Queyrane nous fournit sur un plateau…) n’est pas suffisant !

    Bien cordialement,
    Thierry Mouillac

    J'aime

  5. Cher Daudries,
    Comme le dit si bien le proverbe, il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! Cependant, il faut bien admettre qu’il a aujourd’hui une longueur d’avance ; c’est une motivation supplémentaire pour réunir les militants autour d’un projet !
    Bien cordialement,
    Thierry Mouillac

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s