Lyon Prospective reçoit le général Gouverneur Militaire Xavier de Marnhac

Lyon Prospective recevait ce jeudi le général Gouverneur Militaire de Lyon Xavier de Marnhac pour éclairer nos adhérents sur l’actualité des enjeux militaires de la France. Se basant sur le Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale , il nous a fait parcourir l’arc de crise stratégique le long duquel nos armées sont appelées à intervenir ou encore les lieux où les intérêts de la France peuvent être, de quelque manière que ce soit, menacés.

L’exposé suit le parcours de cet axe de crise et dépeint brièvement les intérêts de la France et les potentialités de risques ou de conflits.

Zone Antilles-Guyane :

Le centre spatial de Kourou donne à la France et à l’Europe un accès autonome à l’espace. Cette faculté d’accès à l’espace est essentielle et nous en voulons pour preuve la création en juillet 2010 du commandement interarmées de l’espace au sein de l’armée française.

Zone Atlantique :

L’océan Atlantique est un axe de très forts flux de marchandises et de biens (parfois illicites) par voie maritime et aérienne. De plus, l’océan Atlantique offre une entrée sur la mer Méditerranée.

Zone Afrique:

  1. L’Afrique noire

L’Afrique noire est toute la zone subtropicale comprise au sud d’une ligne horizontal traversant de part en part le continent de Nouakchott (Mauritanie) à l’Est à l’Érythrée à l’Ouest. Cette démarcation résulte de nombreux siècles d’histoire.

Economiquement, l’Afrique noire connaît une période assez florissante avec des taux de croissance de l’ordre de 6% par exemple pour le Mali et une activité économique relativement dense. On constate d’ailleurs déjà depuis quelques années l’intérêt croissant de grandes puissances industrielles comme la Chine pour cette région du monde.

  • Espace Sahel :

C’est une région de risques et d’instabilité liés à la faiblesse de gouvernance des états sur des zones territoriales immenses. Cet « abandon » laisse une grande place à tout type de trafic et activité illicites dans un désert qui est beaucoup plus habité qu’il n’y paraît. Il existe sur cette zone de nombreux flux commerciaux et aussi de nombreux flux liés à l’émigration. A ce propos, deux axes majeurs se dessinent : l’un du Mali au nord de l’Algérie avec pour finalité la France et l’autre du Niger à la Tunisie avec pour objectif l’Italie. Ce « ventre mou » de l’Afrique offre de multiples possibilités à tous les trafics.

  • Golfe de Guinée :

Il existe de gros vecteurs d’instabilité entre les chrétiens animistes qui vivent sur les côtes et les musulmans fondamentalistes, adeptes du prosélytisme et de méthodes très dures plutôt à l’intérieur des terres. Les enjeux économiques tels que le pétrole et les différents minerais sont très importants.

  1. L’Afrique arabe
  • L’Algérie :

Elle est confrontée à ue problématique de développement compliquée compte tenu de sa croissance démographique qui risque de mettre en péril les équilibres qui sont souvant à l’origine des conflits dès qu’ils sont rompus. Il est d’ailleurs intéressant de noter que les premiers émigrants vers la France étaient souvent des kabyles.

  • Le Maroc :

Historiquement, la Maroc est attaché à sa réputation au sein de la communauté internationale et pour mémoire, le Sultan du Maroc fut le premier en 1782 à nouer des relations diplomatiques avec une nation émergente à l’époque : les Etats-Unis d’Amérique. Les risques liés au Maroc sont faibles malgré une possibilité d’islamisation forte qui pourrait remettre en cause l’équilibre local.

  • La Libye :

Après quelques années délicates, la Libye a aujourd’hui renoncé à ses programmes nucléaires et d’armes chimiques. La vraie question est de savoir ce qui se passera après la disparition tôt ou tard de Kadhafi. La disparition du « Guide de la Révolution » peut laisser le champ libre à une profonde instabilité politique de la Libye qui pourrait avoir des conséquences en termes d’émigration et de potentialité de conflits.

  • L’Egypte :

Après avoir soudainement quitté le bloc soviétique pour se tourner résolument vers l’occident, l’Egypte est un pays dont la position stratégique est incontournable : c’est l’entrée africaine du proche et moyen orient et elle contrôle le canal de Suez.

Zone Europe :

  1. Les Balkans

La crise dans les Balkans est encore « tiède » et même si nous avons bon espoir qu’elle refroidisse, les potentialités de crises ne sont absolument pas nulles. L’Europe et les Etats-Unis se sont attaqués frontalement aux symptômes de la crise sans ne jamais en traiter les causes. Les Balkans sont un exemple frappant de l’origine de la plupart des crises : un déséquilibre démographique. En effet, lorsqu’un déséquilibre apparaît et que la perception qu’en ont les habitants d’une zone de tension potentielle devient insupportable pour eux, la crise et le conflit deviennent inévitables. Ajoutons à cette situation un contexte d’affaiblissement du pouvoir central et tous les éléments sont réunis !

  1. La Hongrie

En 2003, la Hongrie adopte la Loi sur la fondation de l’Office gouvernemental des minorités hongroises à l’étranger qui prévoit la reconnaissance à tout citoyen hongrois, quelle que soit son pays de résidence, les mêmes droits que les hongrois résidents en Hongrie. La problématique et le potentiel de crise naissent du nombre très important de hongrois habitants en Slovaquie (520 000 personnes en 2003), en Roumanie (1,6 millions en 2003) et dans la province autonome de Voïvodine en Serbie (290 000 en 2002).

Cette situation au coeur même de l’Europe peut amener à constituer à terme un défi pour la stabilité de l’Union.

Zone Turque et Moyen Orientale :

  1. La Turquie et le Caucase

Le creuset historique, culturel et politique de la Turquie se situe exclusivement en Asie Centrale et l’influence actuelle de la Turquie s’étend des Balkans (l’Empire Ottoman est resté plusieurs siècles aux portes de la République de Dubrovnik en Croatie) à l’Afghanistan. Cette influence trouve ses racines dans le monde musulman et y reste solidement arrimée.

D’autre part, l’instabilité au proche et moyen orient est en partie liée à la chute de l’Empire Ottoman ; l’une des manifestations qui en est la plus visible est le problème Kurde. En effet, le peuple Kurde se répartit de la manière suivante sur trois pays : 17 à 23 millions en Turquie, 5 millions en Irak, et 4 millions en Iran. Le dénominateur commun de ces quelques 28 à 32 millions de Kurdes est leur culture et leur langue. La potentialité de crise est quasiment maximale.

  1. Les enjeux énergétiques de la mer Caspienne

Le Turkménistan possède d’immenses réserves de gaz et se tourne naturellement vers l’Est et la Chine, très gros consommateur. En effet, l’exportation vers le Sud est rendue très compliquée du fait du relief montagneux et la très forte sismicité du pays ; de plus, les relations politiques avec l’Iran sont extrêmement compliquées. Il reste le passage à l’Ouest vers l’Europe qui nécessite de traverser la mer Caspienne pour se connecter sur le réseau dense et industriel de sa rive Ouest. De part et d’autre de cette dernière s’étendent l’Azerbaijan et la Kazakhstan, deux pays riches en pétrole et dont les problématiques de transport et de commercialisation sont aussi très fortes. Au niveau international, le statut juridique de la mer Caspienne n’est toujours pas tranché et ses réserves en pétrole attisent les convoitises. A nouveau, la potentialité de crise existe fortement dans cette région.

  1. L’Iran

Grand pays glorieux et riche d’une histoire millénaire, l’Iran, autrefois appelé Perse est issu d’une civilisation qui a rayonné sur le monde connu de l’époque avec entre autres un réseau routier unique à ce moment de l’histoire du monde. D’autres part, l’Iran possède des ressources énergétiques considérables et disposera très probablement à court ou moyen terme de l’arme nucléaire. Cette situation n’est pas étrangère à l’implantation récente d’une base militaire française à Abu Dhabi inaugurée par Nicolas Sarkozy le 26 mai 2009. Une crise grave au moyen orient impliquant l’Iran semble aujourd’hui quasiment inévitable à plus ou moins long terme et la France sera de fait particulièrement concernée.

  1. Afghanistan

La typologie des combattants que rencontrent les forces internationales en Afghanistan est plus nombreuse que les seuls talibans. Il existe aussi une partie de la population qui est entré en résistance face aux occidentaux et enfin d’autres combattants fortement influencés par le Pakistan voisin. La France en Afghanistan est impliquée dans un processus très serré avec de réels enjeux de sécurité. Si la coalition échoue, c’est le risque d’un retour à un régime islamiste dur et anti occidental et d’autre part la voie est libre à la reconstruction et restructuration d’Al Qaida. L’engagement occidental en Afghanistan va durer et il coutera cher, tant en termes financiers qu’humains et nous n’avons pas d’autre choix que d’y être et de réussir.

Après cet exposé, de nombreuses questions ont été posée au général Xavier de Marnhac qui s’est volontiers prêté à l’exercice qui s’est prolongé pendant le verre de l’amitié qui a suivi cette rencontre passionnante.

Prochain RDV de Lyon Prospective : le jeudi 10 décembre prochain, nous recevons Pierre Delacroix, Président de France Humanitaire.

3 réflexions sur “Lyon Prospective reçoit le général Gouverneur Militaire Xavier de Marnhac

  1. Bonjour,

    Les commentaires sur chaque théâtre d’opérations sont-ils le fruit d’une prise de note et ont-ils été validés par les autorités compétentes ou sont-elles vos conclusions personnelles?

    En effet, l’écriture de certains passages me semble diplomatiquement hasardeuse …

    J'aime

  2. Bonsoir Griffon Lyonnais,

    Votre interrogation me paraît parfaitement légitime et je vous assure que l’intégralité de l’article posté ci-dessus a été validé par le cabinet du Gouverneur. En effet, je ne me serais pas permis de publier sans avoir auparavant fait cette démarche qui me parait logique, étant donné le caractère sensible évident.

    D’autre part, il s’agit d’un constat de la réalité des enjeux stratégiques et des intérêts de la France en différents endroits du globe et en aucun cas d’une interprétation idéologique de ce constat.

    Vous remerciant de l’intérêt renouvelé que vous portez à mon blog, bien cordialement,
    Thierry Mouillac

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s