Gérard Collomb dans l’ombre de la résistance…

C’est aujourd’hui que nous inaugurons la place Zoé Roche dans le 6e arrondissement. Cette place, actuellement connue sous le nom de place du marché Montgolfier se situe à l’angle des rues Montgolfier, Boileau et Félix Jacquier. Nous sommes très heureux de mettre à l’honneur une résistante lyonnaise dont je vous propose la biographie un peu plus loin dans cet article, mais auparavant, je souhaite dénoncer une situation absolument inadmissible, honteuse et totalement irrespectueuse de la mémoire de Zoé Roche !

Gérard Collomb organise la cérémonie, la préside et reçoit à l’Hôtel de Ville pour partager un cocktail en l’honneur de Zette de Penanrun, nom de résistance donné à Zoé Roche. Et là, je vous laisse imaginer qui paye la facture du cocktail : la Ville… Et bien non ! L’exécutif de Gérard Collomb a demandé à la famille de Zette de Penanrun de financer ce cocktail. Non, non, vous ne révez pas, vous avez bien lu ! C’est absolument honteux et indigne de Lyon ! La municipalité socialiste souille ainsi la mémoire d’une résistante pour des raisons pécuniaires. L’information émane directement du protocole de la Ville, autant dire qu’elle est sure.

D’aucun diront que la place étant située dans le 6e arrondissement, le financement lui revient naturellement. Soit, mais dans ce cas, ce n’est pas le Maire de Lyon qui inaugure la place, mais le Maire du 6e ! Or, en l’occurrence, c’est bien Gérard Collomb qui viendra en personne récolter les lauriers de cette belle décision entièrement à l’initiative notre arrondissement. Bref, il semblerait que non content d’attirer la lumière, Gérard Collomb souhaite apporter un peu d’ombre sur quelques centaines d’euros… le choix politique est discutable !

Mais revenons à l’hommage à Zoé Roche dont je vous livre la biographie :

Zoé Roche (1897-1945), dite « Zette de Penanrun » : Elle a très tôt une perception aiguë des dangers que représente la montée du national socialisme en Allemagne. Avant-guerre, elle se distingue par ses prises de position contre les menaces dues à l’apparition des régimes totalitaires en Europe Centrale. Elle tisse des liens étroits avec les ressortissants de ces pays, exilés à Lyon,  notamment avec les Polonais.

Pendant l’Occupation, elle œuvre dans les rangs du Mouvement Combat et assure la liaison entre la Résistance polonaise installée à Lyon et le gouvernement polonais en exil à Londres, dans le cadre du réseau franco-polonais Monica.

En septembre 1943, elle est arrêtée par la Gestapo à son domicile (Quai Général Sarrail). Incarcérée à la prison de Montluc, elle est déportée, en 1944, au camp de Ravensbrück (Allemagne), puis affectée au travail à l’usine installée dans les mines de sel de Beendorf.

Elle connaît la libération du camp de Ravensbrück en avril 1945. Recueillie par une mission suédoise, elle décède à Malmö le 8 mai 1945.

Pardonnez la date, mais il ne s’agit en aucun cas d’un poisson d’avril !

8 réflexions sur “Gérard Collomb dans l’ombre de la résistance…

  1. C’est tellement possible que lors de la cérémonie qui s’est tenue ce jour à 11h du matin, le petit fils de Zoé Roche a bien précisé que « sa famille recevra les personnes ici présentes dans les salons de l’Hôtel de Ville ».
    Jean-Louis Touraine, 1er adjoint et Evelyne Aguenhauer, adjointe aux anciens combattants se sont fait quelque peu discrets à partir de ce moment là…
    Mais retenons l’essentiel malgré ce comportement honteux : nous rendions hommage à une femme qui a donné sa vie pour que les humains restent fiers de faire partie de l’humanité, malgré les horreurs dont les hommes sont capables…

    J'aime

  2. Bonjour,

    En effet, c’est hallucinant! Dans la logique, la ville de Lyon aurait du demandé à la famille de cette résistante s’il n’y avait pas d’objection à donner le nom de leur mère, grand-mère, arrière grand-mère, etc … à un lieu public et de savoir si des membres de la famille accepteraient d’être présents …

    Ensuite, la moindre des corrections aurait été que la ville organise et paye la réception.

    Comment se passe-t-il quand l’OL gagne et que des réceptions sont organisées? Est-ce M. Aulas qui sort son chéquier sachant que le club perçoit d’importantes subventions publiques?

    Il faut retenir de cet épisode malheureux et pathétique que la famille de Zoé Roche a été digne et qu’elle a surtout voulu honorer la mémoire de ceux qui se sont levés face au nazisme.

    J'aime

  3. Cher Griffon,

    Rendons à la famille de Zoé Roche ce qui lui appartient ; c’est bien u travail de mémoire réalisé par la famille qui a conduit à la nomination de la place. La proposition émane effectivement de la descendance de Zette de Penanrun.

    En revanche, et c’est là où c’est odieux, La Ville n’a pas jugé nécessaire de financer une somme dérisoire pour recevoir dignement cette même famille et les invités à l’inauguration.

    Au-delà d’une affaire de finances, cela en dit long sur le positionnement politique de l’équipe de Gérard Collomb au regard des femmes et hommes qui se sont battus au prix de leur vie pour nous assurer le contexte apaisé dans lequel nous vivons aujourd’hui.

    A la place de Gérard Collomb, nous aurions agit fort différemment !

    J'aime

  4. Messieurs,
    Auriez vous l’extrème correction de ne pas salir ce jour inoubliable pour notre famille et notre Grand Mère.
    Gardez vos piètres querelles politiques,
    La ville de Lyon a ouvert les portes de l’hôtel de ville à notre famille et aux personnes qui ont souhaité être présentes pour l’Inauguration de la place Zoé Roche et nous l’en remercions.

    Nous remercions également Monsieur David Maire du 6ème qui à rendu un très bel hommage à notre Grand Mère.

    Nous souhaiterions rester dans la mémoire d’une femme d’exeption qui est morte pour notre liberté à tous.

    Messieurs élevez vous.
    Très bon week-end de Pâques.

    J'aime

  5. Madame,

    Je tiens à vous présenter mes excuses les plus sincères si mes propos vous ont, d’une manière ou d’une autre blessé.

    Le propos n’était en aucun cas d’être irrévérencieux et je tiens à nouveau à saluer le courage et le dévouement dont votre parente et son frère ont su faire preuve.

    Je profite de ce quelques lignes pour souligner le bel hommage rendu par Jean-Jacques DAVID, Maire du 6e ; les mots ensuite prononcés par le petit fils de Zoé Roche furent d’une grande dignité et d’une rare beauté.

    Je regrette à nouveau cette incompréhension et me tiens à votre disposition pour l’évoquer avec vous de vive voix.

    Bien à vous,
    Thierry Mouillac

    J'aime

  6. Mr Mouillac,
    en surfant sur le net pour connaître l’histoire de Zoé Roche, je suis tombvé sur cet échange. Il ne faut pas utiliser à des fins politiques la mémoire de personnes qui ont sacrifié leur vie dans des conditions dramatiques. C’est très très immoral, surtout de la part d’un responsable politique comme vous. Un natif du 6ème arrondissement

    J'aime

  7. @Fabrice :
    Monsieur,
    Je comprends votre remarque. Dans cet article, je fais part de mon indignation pour un comportement que je n’accepte pas. Il eut émané d’un exécutif d’une autre tendance politique que mon indignation n’aurait pas été moindre.
    Le respect que je porte à Zoé Roche et à toutes celles et ceux, connus ou anonymes, qui ont donné leur vie pour la France, est sans limite.
    Mon propre grand-père ayant passé 5 années de sa vie en Pologne pendant cette période noire…
    Bien à vous, Thierry Mouillac

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s