Professionnalisme et sang-froid

Tout le monde a encore en tête les scènes ahurissantes qui se sont déroulées ces derniers jours dans le centre-ville de Lyon. Le déchainement de violence des casseurs dans nombre de rues a marqué au fer rouge l’ensemble des lyonnais. Lyon n’avait jamais connu de tels agissements au coeur de la cité. La stupeur des premières heures a cédé rapidement la place à une indignation et un refus en bloc de cette situation par les habitants. Dans cette débauche de haine, il y a cependant un certain nombre d’acteurs qui ont fait preuve d’un courage hors pair et d’un incroyable sang-froid.

Je tiens tout particulièrement à faire part de ma sincère admiration auprès des forces de l’ordre durant cette semaine. Qu’ils soient gendarmes mobiles, CRS ou encore police et GIPN, leur formation et leur savoir faire dans la gestion de ces événements fut en tous points remarquable. Je l’évoque avec d’autant plus de liberté que j’étais présent mardi, mercredi et jeudi sur le terrain et que j’ai ainsi été le témoin direct de leur mission.

Sans leur professionnalisme, tant en termes d’occupation du terrain que d’adaptation du dispositif à l’évolution de la situation, les dégâts commis par les casseurs auraient été très certainement beaucoup plus importants. Sans le sang-froid permanent dans la gestion des moments les plus tendus qui caractérise leur action, les forces de l’ordre auraient pu se retrouver dans des situations de perte de contrôle avec les conséquences dramatiques que cela aurait pu entraîner.

La motivation des quelques casseurs avec lesquels j’ai pu échanger se résume à la volonté de vouloir en découdre avec la police et de se faire remarquer d’une manière ou d’une autre. Le mouvement syndical n’est rien d’autre que le prétexte idéal et ils n’ont clairement rien à voir avec les manifestations. Ils n’ont pas la moindre conscience des conséquences de leurs actes ; mais leurs actes sont graves, ils doivent être identifiés et lourdement condamnés et pour ce faire, je fais confiance aux enquêteurs et à la justice.

5 réflexions sur “Professionnalisme et sang-froid

  1. Les forces de l’ordre ont totalement rempli leur mission mais il me semble qu’il y a une vraie réflexion à entreprendre pour affiner les scénarii et préserver l’hyper centre.

    Au fil des jours, chaque lyonnais ayant eu à passer par la presqu’île a pu se rendre compte que les choses étaient de mieux en mieux maitrisées.

    Or, cela signifie que le dispositif souffre d’un manque d’anticipation.

    L’expérience aidant, nous pouvons raisonnablement penser que la Préfecture va mettre en place des procédures sur mesure pour éviter à l’avenir de tels phénomènes de guerilla urbaine au cœur de Lyon.

    J'aime

  2. « ils n’ont clairement rien à voir avec les manifestations » ou la très convenue expression « en marge des manifestations » assurent une irresponsabilité de bon aloi aux acteurs reconnus de la contestation. Dans le même temps les syndicalistes et les différentes composantes de la gauche font la part belle à la théorie qui présente la violence comme une réponse aux provocations des forces de l’ordre… La chose est très largement relayée.
    Si l’on est du coté des gens sensés qui reconnaissons le travail exemplaires des forces de l’ordre, ne soyons pas dupe ni de la propagande, ni du double langage des socialistes pas exemple qui voudraient nier les Professionnalisme et sang-froid…
    Entre sang-froid et sang qui bout, évitez cher Thierry, la contrepéterie pour rester professionnel 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s