Les primaires socialistes, une aberration électorale !

Cela fait maintenant des mois que l’on nous rebat les oreilles avec les primaires socialistes, ou plutôt de la gauche… visiblement pas toute la gauche ! Il s’agit pourtant d’une aberration électorale ! Les candidats ont fait acte de candidature, des organisations impressionnantes sont en train de se mettre en place, l’ensemble des municipalités fera en sorte que tout se déroule bien… On a même vu Harlem Désir (numéro un par intérim, ou pas…) faire une répétition cet été ! Si, si, c’est vrai ! Tout cela serait anecdotique si ces primaires avaient du sens, mais voilà, elles n’en ont pas…

Plusieurs raisons à ce non sens de la gauche française. Et pour commencer, il serait bon avant de penser à organiser des primaires de avec attention comment est organisé le système électif français, spécifiquement au moment des élections présidentielles.

Il s’agit d’un scrutin uninominal à deux tours. Je répète, à deux tours… Et c’est bien le caractère « à deux tours » qu’ il est intéressant d’observer. Le premier tour permet de départager un certain nombre de candidats pour arriver à un deuxième tour limité à deux « champion(ne)s ». Bref, on peut considérer que le premier tour est une sorte de… primaire ! Si le PS présente deux candidats au premier tour, l’ensemble de l’électorat PS fera en sorte de les départager et d’en qualifier un (dans l’hypothèse d’un nombre suffisant de voix) pour le second tour. Bref, ils auront fait une primaire, CQFD…

La question se pose alors de fait, une primaire avant le primaire du premier tour est-elle nécessaire ? Je ne le crois pas personnellement et il faut sans doute se poser une autre question : pourquoi le PS tient-il tant à organiser une primaire à la mode américaine ? Cette référence américaine ne manque cependant pas de piquant quand on sais à quelle point la droite « atlantiste » est honnie par les socialistes. Pis, la référence est erronée ! En effet, aux Etats-Unis, les primaires prennent tout leur sens comme il s’agit d’une élection à un tour…

Autre point qui ne manquera pas selon moi de faire réagir les adhérents socialistes, ceux qui sont à jour de cotisation. La primaire ne leur est en effet pas réservée ; tout un chacun, après s’être acquitté de l’euro symbolique et avoir signé un document faisant référence aux valeurs de gauche peut participer et exprimer sa voix. Quel mépris pour les adhérents ! Quel mépris pour ceux qui se battent depuis des années, qui financent par leurs cotisations, qui animent les sections et toutes les représentations locales ! Alors qu’il suffit de se pointer le jour de la primaire et d’avoir le même poids électoral pour un euro et une signature… Cela laisse rêveur… Qu’il soit de gauche ou d’ailleurs, l’engagement est hautement respectable et doit être respecté en premier lieu par ceux qui sont élus grâce au travail incessant et dévoué des militants et adhérents. Et là, de mon point de vue, le PS ne les respecte pas !

Les a-t-il d’ailleurs jamais respectés quand on se souvient des épouvantables magouilles d’un certain congrès de PS, quand on sait comment sont tenues les fédérations par des barons locaux, des Guérini, des Frêches et consorts… Il est de notoriété public que les votes militants ont toujours été connus au point près avant même l’ouverture des scrutins internes… Comment dans ce contexte est-il possible de croire à la sincérité de la primaire, et plus encore quand on sait qu’elle n’a pas de sens !

Bon, il faut bien avouer qu’avec l’affaire DSK, ils n’ont pas eu de chance au PS… Et les cartes des primaires ont été sacrément rebattues !

Pour mémoire, et pour parler d’un autre exemple éloquent de primaires, rappelons nous les 33 000 votants de celles organisées par EELV dont on connaît les effets dévastateurs : l’un des candidats menace aujourd’hui de quitter le mouvement… Pas mal non ?

Hypothèse (improbable ?) : deux candidats ou plus se maintiennent au premier tour de l’élection présidentielle après les primaires PS… Je souhaite bien du courage dans cette configuration aux communicants pour trouver une explication pas trop bancale… Mais n’ayez crainte braves gens, cela n’arrivera pas !

Enfin, un dernier point me semble important à aborder et il a trait à l’organisation de la primaire socialiste. Il ne faut pas qu’il y ait de confusion possible entre les lieux de vote pour une élection (locale, régionale, nationale ou européenne) et les lieux pour une primaire d’un parti ou d’un courant. En effet, les enjeux ne sont pas les mêmes, le cadre juridique n’est pas le même et le fait de prêter à confusion est dommageable. J’espère donc que chacun fera en sorte, dans l’arsenal de moyens mis à la disposition du PS, de ne pas être tenté par un amalgame qui n’a pas lieu d’être…

Ceci dit, moi, je n’irai pas voter aux primaires !!!

3 réflexions sur “Les primaires socialistes, une aberration électorale !

  1. je pense aussi à allé à la pèche ces jours là!!!

    mais le + important , est que tous les électeurs sont inscrit pour la primaire(liste nationale) et que nous, les non socialistes, ne peuvent pas se présenter c’est cela que je pointe à la fois comme une insulte aux electeurs mais surtout comme un erreur grave à la démocratie et à vous politique de le faire signaler ou porter plainte, jusque là silence!!!!!!!

    J'aime

  2. merci Thierry, mais je parlais au niveau national: le seul point qu’ils ont relevé est « la destruction des dit fichiers.. et cela n’est pas normal.

    entre nous si plus de monde le relevais cela aurais « peut être un impact ,mais connaissant nos média j’en doute.

    merci quand même de le faire à ton niveau.

    amitié

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s