Le renoncement de Jean-Louis Borloo est une mauvaise nouvelle pour la droite !

Jean-Louis Borloo lors de la grand messe du 20h de TF1 a dimanche soir annoncé qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle de 2012. Je regrette cette décision qui est à mon sens une mauvaise nouvelle pour ARES évidemment, mais plus largement pour la droite. La stratégie du parti unique dans une élection est très risquée et il ne faut pas perdre de vue que le vrai objectif de ces présidentielles n’est pas le premier, mais bel et bien le second tour !

Dans une élection à deux tours, la droite ne peut se contenter d’un candidat unique représentant un parti unique pour la bonne et simple raison que l’électorat de droite n’est pas unique ! C’est un électorat divers et dont les sensibilités sont parfois, pour les plus éloignées, incroyables. Croire que la droite républicaine est monolithique est parfaitement homogène est une erreur dont les conséquences se feront sentir à chaque élection.

La candidature de Jean-Louis Borloo permettait à de nombreux électeurs de droite ne se reconnaissant pas dans ce que propose l’UMP de se rendre aux urnes dans le cadre du premier tour et de naturellement apporter par la suite leur soutien au candidat de la droite républicaine le mieux placé au second tour.

La stratégie du parti unique est un échec récurrent qui explique, entre autre, le passage du Sénat à gauche du à la perte successive de l’essentiel des élections locales sur les 10 dernières années. Cette stratégie a valu par exemple, un échec cuisant à Dominique Perben lors des dernières municipales à Lyon.

L’article du Point exprime implicitement une interrogation particulièrement pertinente : « Une fois digéré le « choc » du retrait de leur favori à la présidentielle, les soutiens de Borloo vont devoir choisir leur candidat. ». La réponse à cette interrogation, pour partie, explique la déperdition de voix de droite. En effet, les électeurs qui auraient voté pour Jean-Louis Borloo n’iront pas en totalité, loin s’en faut, voter pour le candidat unique UMP, quel qu’il soit !

Il est évident qu’une partie des 6 à 9% de votants crédités pas les sondages à Jean-Louis Borloo ne se reporteront pas intégralement sur le candidat de l’UMP…

Il existe une droite républicaine qui se veut transparente, novatrice, proche des préoccupation des gens. Il existe une droite au dessus des considérations de partis qui ont tellement desservis l’intérêt général jusqu’ici. Cette droite est incarnée par des femmes et des hommes de terrain, qui arpentent les rues et routes des territoires sur lesquels ils ont un engagement qu’ils ne doivent qu’aux électeurs et non aux partis !

9 réflexions sur “Le renoncement de Jean-Louis Borloo est une mauvaise nouvelle pour la droite !

  1. Ne peut-on entendre dans ce renoncement une stratégie de fainéant ? Une activité de permanent, comme la décrivait Bourdieu, qui tire au final sa légitimité et son salaire de prébendier de l’inaction. En effet, un service minimum lors des présidentielles va permettre à Borloo et à ses troupes au nom du non-encombrement et de la bienveillance de garder des places à droite sans rien faire, et en cas de ‘basculement’, au nom des mêmes non-encombrement et bienveillance garder les mêmes places, quite même à grappiller des points de vie au nom de l’ouverture.

    J'aime

  2. @Jérôme : Peut-on transposer ce commentaire à la situation lyonnaise du parti Radical et de sa représentante sur les pentes (en considérant que le 6e est encore sur les pentes…) en particulier ?

    J'aime

  3. Ce n’est pas la première fois qu’une personne de très grande qualité fait un choix politique contextuel, nous privant « provisoirement » de ses talents. Il n’y a exceptionnellement pas d’ironie dans mon propos.

    J'aime

  4. Sans les railler, les choix abstrus de Lyon Divers Droite n’autorisent pas, sans faire sourire, de commentaires sur ceux du Parti Radical 🙂

    J'aime

  5. Une tres mauvaise nouvelle pour le camp qui est le notre, la droite républicaine.
    La stratégie du choix unique ,UMP, est un échec depuis de nombreuses années, et il est fortement probable que nous le paierons tres cher !
    Rien n’est fait ,certes, mais c’ est encore un élément venant confirmer mes craintes ( depuis de nombreux mois ) : une élimination de la droite dès le premier tour !
    Et un beau « bordel » pour les legislatives qui suivront …
    Un best of « 1997 + 2002 » !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s