Que le maire de Lyon et ses adjoints nous écoutent !

J’étais ce matin l’invité de «Ça Jazz à Lyon » sur Jazz Radio et je vous propose de retrouver ci-après le podcast de l’interview et l’intégralité du rédactionnel : Conseils de quartier : « Que le maire de Lyon et ses adjoints nous écoutent ! ».

L’interview se trouve : ICI !

 

 

Thierry Mouillac, adjoint à la mairie du 6e arrondissement en charge de la démocratie locale et des conseils de quartier, était l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

A Lyon, depuis le 7 novembre et jusqu’au 15 décembre, les résidents peuvent s’inscrire dans les conseils de quartiers. Près de 2 500 lyonnais avaient fait la démarche lors de la précédente session d’inscription, auprès des 34 structures existantes sur les neuf arrondissements lyonnais. « L’objectif du conseil de quartier est de faire participer les habitants à la vie de leur quartier et à travailler à l’amélioration du quotidien », explique Thierry Mouillac. Avec cette triple dimension : « réactivité, consultation et prospective. » En un mot, impliquer les citoyens à la vie de leur quartier.

Mais l’élu du 6e arrondissement soulève un double lièvre sur le fonctionnement de l’outil. Le premier est lié à l’utilisation a minima de la mairie d’arrondissement dans la vie de la cité. « Aujourd’hui, la mairie d’arrondissement n’est pas dotée de budget d’investissement, au contraire de Paris et Marseille. Lyon est particulièrement en retard sur la mise en place de la loi PLM. » Adoptée en 1982 dans le cadre de la loi de décentralisation du socialiste Gaston Deferre, elle fixe un statut administratif particulier au trois villes les plus peuplées de France, Paris Lyon et Marseille, répartissant notamment les crédits de fonctionnement alloués par la mairie centrale à la mairie d’arrondissement, permettant également l’implication de cette dernière dans les grands projets d’investissements qui concernent son territoire. Une mécanique de décentralisation municipale grippée à Lyon, qui ne permet pas aux conseils de quartier de prendre leur pleine mesure. « Je préfèrerais que ces dizaines de milliers d’euros proposés par la mairie centrale soient redonnés dans les dotations d’animation locale, glisse Mouillac. Cela nous permettrait de travailler directement avec les habitants. »

Aussi, force de proposition et de vigilance sur les grands projets de la Ville, les conseils de quartiers constitueraient la portion congrue du processus décisionnel de la municipalité. Pour Thierry Mouillac, l’exemple du réaménagement de la rue Garibladi est « emblématique. » « Il y a eu une pseudo-concertation qui a été faite. je prends l’exemple particulier de la trémie qui va être supprimée au niveau de Garibaldi-La Fayette. On ne nous a pas demandé de concertation », peste-t-il. Et pour l’adjoint du 6e d’exhorter « le maire de Lyon à faire en sorte que ses adjoints et ses services écoutent ce que les habitants disent. » « Aujourd’hui, les projets ne tiennent clairement pas compte de la concertation », regrette Thierry Mouillac.

Une réflexion sur “Que le maire de Lyon et ses adjoints nous écoutent !

  1. La concertation faites a postériori avec les clients de la mairie dans les conseils de quartier des autres arrondissement est parfaitement efficace au niveau de la mairie centrale, c’est donc la preuve du mauvais fonctionnement de ceux du 6ème. CQFD

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s