Cantines et petite cuisine électorale « entre amis UMP » !

En parcourant le Progrès de ce matin, je suis tombé sur deux articles traitant de sujets parfaitement distincts… à moins que ! L’un était consacré à l’incroyable vaudeville de l’UMP pour désigner son candidat sur la 4e circonscription de Lyon pour les législatives et l’autre à la nouvelle tarification des cantines par la Ville de Lyon. Et bien nous parlons bien dans les deux cas de cuisine ! Dans le premier cas il s’agit bel et bien de cuisine électorale et dans le second de cuisine à destination de nos bambins !

La cuisine des cantines

Parlons en premier lieu de nos enfants dans les écoles de Lyon, parlons plus précisément de déjeuner en cantine et surtout du prix dudit déjeuner ! Le fait que l’on adapte le prix selon les revenus des foyers me paraît parfaitement justifié et ne souffr d’aucune contestation. Le fait que l’échelle des prix place Lyon, toutes catégories confondues (taille de ville, géographie, …), en tête du palmarès des villes les plus chères, cela me gène beaucoup plus !

En effet, lorsque l’on compare les fourchettes de prix, le repas le moins cher de France pour les écoles élémentaires se trouve être celui de Marseille et le plus cher, celui de Lyon ! Mais alors c’est vraiment le plus cher ! Pour exemple et ne pas citer une mairie pilotée par la droite, il en coûte 193% de plus à un lyonnais qu’à un lillois !

Pour les lyonnais qui verront le montant du repas passer de 4,21€ à 6,50€, Yves Fournel (adjoint au maire de Lyon délégué aux affaires scolaires) répond sans sourciller : « cela leur couterait entre 15 et 20€ de prendre une nounou pour le moment du déjeuner » : la proposition semble de fait limiter le choix final non ?

Ce qui est tout de même incompréhensible, c’est le prix global et réél d’un repas à Lyon : 10€ ! Non, vous ne rêvez pas ! Comment est-il imaginable d’arriver à un tel prix de revient, ce dernier incluant l’encadrement lors de la pause méridenne des enfants ! Enfin, il apparait que Sodexo facture très cher l’assiette, en tout cas plus cher que pour les collégiens et les lycéens, ce ne peut être lié à la quantité… Bref, les cantines restent malheureusement un sujet d’actualité et de vigilance !

La cuisine électorale

Deuxième point en rapport avec la cuisine, mais pas celle qui a fait les lettres de noblesses de Lyon, plutôt cette petite cuisine mesquine dont on se passerait volontiers comme elle contribue activement à détériorer l’image de la politique et de ses fonctionnements incompréhensibles et irrationnels ! Vous l’avez compris, il s’agit de la 4e circonscription et des circonvolutions de l’UMP pour décider, à défaut de choisir, qui en sera le candidat pour les législatives.

Une chose est sure, et c’est bien dommage pour Lyon, ce sera un arbitrage parisien ! Doigts sur la couture et bien en rang, il faudra obéir à un choix qui sera probablement imposé, aux militants en premier lieu (notez qu’ils doivent commencer à être habitués…) et aux lyonnais par la suite… Dominique Perben en partant a joué la politique de la terre brûlée : après lui, point de salut !

On assiste donc à une pathétique danse du ventre des prétendants qui essaient tant bien que mal de faire jouer leurs réseaux internes, qui activent leurs connaissances parisiennes, qui crient à corps et à cri dans la presse qu’il sont plus légitimes l’un que l’autre et tout et tout… En tout cas, la légitimité et la crédibilité de celui ou celle qui va hériter de la 4e circonscription (réputée citadelle imprenable de la droite) risque de porter les marques de ce pugilat qui hisse la politique locale au pinacle !!!

Je ne résiste pas à la comparaison, facile, avec les jeux du cirque parfaitement illustrée par ce tableau de GEROME intitulé Pollice Verso, exprimant la cruauté et l’arbitraire du choix au « pouce renversé » !

A l’heure ou j’écris ces lignes, le conseil national de l’UMP aura peut-être tranché (tranché est le mot qui convient le mieux en la matière !) et nous connaitrons le grand vainqueur de cette triste joute.

Bref, c’est de la petite cuisine dans laquelle le dindon de la farce risque à nouveau d’être l’électeur de droite qui se sentira à nouveau confronté à un candidat imposé par la capitale, qui comprendra donc que ce candidat ne doit sa présence qu’aux instances nationales et qui, dans l’heureuse hypothèse de son élection, travaillera pour ceux qui l’ont fait député : son parti… et uniquement son parti, pas les électeurs, pas les citoyens de ladite circonscription.

Mais ce modèle n’est malheureusement pas spécifique à l’UMP, le PS l’illustre aussi parfaitement ! Des personnes qui une fois élues ne travaillent qu’au service du parti par lequel elles ont été élues, des personnes qui ne pensent qu’à leur prochaine élection et se consacrent à assurer et satisfaire le parti pour obtenir la sacro sainte investiture. Et puis de temps en temps, après des dizaines et des dizaines d’années de mandats, un sortant lâche la circo et le pugilat recommence…

Il est grand temps de présenter aux électeurs de droite et du centre droit des candidats qui se battent pour un projet de vie, sur des valeurs et avec seule et unique vocation de mettre en oeuvre ce pourquoi ils seront élus. C’est l’objet de Lyon Divers Droite pour toutes les élections auxquelles nous déciderons de présenter des candidats !

10 réflexions sur “Cantines et petite cuisine électorale « entre amis UMP » !

  1. Excellent article… Espérons que les jeux de « Rome de l’UMP » ne précipitent pas les légions de la 4ème circonscriptions dans une chute irréversible… Un centurion LDD de votre envergure pourrait rétablir la situation. « le Grand Turenne »

    J'aime

  2. @Grand Turenne : il ne faut jamais perdre de vue les électeurs et arréter de se centrer sur des problématiques internes !

    J'aime

  3. J’arrive un peu tard sur cet article et réagis à chaud mais tant pis. Ce qui me désole c’est qu’on s’aperçoit que la location de bureaux de vote pour un plébicite socialiste, qu’ils ont appelé (à juste titre en plus) primaire, coûte moins cher qu’un repas pris en cantine… Le parallèle est sans doute simple et pratique mais comprenons nous, notre impôt sert les intérêts d’un seul au détriment d’un groupe et je trouve scandaleux que des parents qui travaillent et n’ont d’autre choix que le recours à ce genre de services municipaux, soient victimes (c’est le terme) de racketeurs assermentés. Bref, il est temps de sonner la charge!

    J'aime

  4. Gaullistement, Thierry, c’est bien vu.

    Je dirai simplement, ce n’est pas une danse du ventre, c’est la danse du scalp avec un petit fond musical de la danse des sioux et pour la fin le cadavre qui restera aura droit lui ou elle au requiem de Fauré!!! qui risque d’ailleurs d’être aussi, pour la droite, celui de la 4eme circonscription.

    Ainsi, on aura fait le tour de la droite lyonnaise qui, non seulement perd toutes les élections parce qu’elle met trop d’incompétents et de « bouffe-gamelles » et surtout d’élus inaudibles, inefficaces et invisibles comme dans le 7 eme arrondissement par exemple.

    Gérard Collomb et toute son équipe peuvent dormir tranquilles, ce n’est pas demain la veille que Lyon changera de couleur politique. Nous sommes en oligarchie élective, ainsi qu’en oligarchie d’incompétences.

    Après des décennies de militantisme au RPR, je n’ai jamais vu de parielles situations: c’est lamentable et honteux.

    Gaullistement
    Claude JEANDEL

    J'aime

  5. Monsieur Claude, c’est où le 7ème ?

    Allez donc vous occupez du secteur Gerlandais correctement avant de donner des leçons de morale aux autres.

    Bien amicalement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s