Election du président de l’UMP : une certaine démonstration…

L’élection du président de l’UMP tourne à la démonstration d’une totale incapacité à avancer, à construire et à avoir valeur d’exemple. Jean-François Copé dans un premier temps, puis François Fillon juste après se sont proclamés tour à tour vainqueur de cette élection. Habituellement, ce ne sont pas les candidats qui donnent les résultats…

Je ne me sens pas particulièrement impliqué dans cette élection comme je ne suis pas adhérent de l’UMP et comme elle n’engage que des hommes et pas des visions. Tout les observateurs ont constatés lors du « débat » de l’émission Des Paroles et Des Actes que c’était blanc bonnet et bonnet blanc. Jean-François Copé et François Fillon ont passé cette émission à nous dire qu’ils avaient la même vision, les mêmes projets et qu’ils s’aimaient d’amour… Depuis hier soir, rien n’a changé, si ce n’est que leur amour prend un tour pour le moins pessimiste…

Tout le monde se pose la question de savoir si l’UMP va exploser, les experts en tout genre nous expliquent ce que cela va changer dans le paysage politique français (qui que soit le nouveau président…) et enfin les états majors nous abreuvent de certitudes. Les mots utilisés sont de plus en plus éloignés de ce qui devait être un modèle de respect républicain. Enfin, ceux qui nous parlent depuis des années des vertus de l’unité manquent quelque peu de crédibilité.

Rarement tant de qualificatifs ont été utilisés par les observateurs et les acteurs même de cette élection pour en décrire le caractère : ubuesque, hallucinant, pitoyable, grotesque, surréaliste, primaire, confus, … Bref, tout cela confirme le besoin de diversité à droite, et de vrai diversité ! Quand j’entends Alain Juppé, le chantre de la diversité à l’UMP parler d’un risque réel de disparition de ce que devait être l’UMP, et bien je me dis qu’il ne doit pas être seul. De nombreux français, au-delà des 150 000 votants (0,23% de la population… ce qui relativise « l’incroyable succès populaire » dont chacun des candidats se gargarise) se posent aujourd’hui des questions sur le sérieux de la politique.

Le spectacle offert nous rappelle évidemment le psychodrame socialiste de l’année dernière avec une différence majeure de culture. Il est dans la culture de gauche de se déchirer et de se retrouver pour les échéances ; la situation est singulièrement nouvelle pour la droite… Soyons attentifs à ce qui adviendra dans les mois à venir.

Mais il existe, tant au niveau national que local, une alternative à ceux qui ne se reconnaissent pas dans ces combats de coqs qui mettent en valeur une absence affligeante d’idée ou de projet. Cette alternative s’appuie sur des élus et militants de terrain qui sont au quotidien au service des gens dans leur vie quotidienne.

Pour conclure, je ne perds pas de vue que l’UMP est et restera un allié objectif et que nous aurons vocation à nous rassembler au second tours des prochaines échéances électorales. Je m’adresse donc aux sympathisants de la droite républicaine et du centre droit pour les inciter à se mobiliser au quotidien selon leur propre sensibilité. C’est uniquement en nous basant sur la diversité au premier tour que nous pourrons conquérir les territoires et gagner les prochaines élections !

Et bon courage au vainqueur…

5 réflexions sur “Election du président de l’UMP : une certaine démonstration…

  1. @Thierry. Less gens de l’UMP qui ont suivis les dernières élections me comprendront, sinon ce n’est même pas grave 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s