L’argent public n’existe pas, il n’y a que l’argent des contribuables !

Jean-Jacques David, Lyon Divers DroiteLa position de Jean-Jacques DAVID (conseiller général du Rhône et maire du 6e art. de Lyon) est à prendre en exemple. En premier lieu car elle confirme des promesses de campagnes, d’autre part car elles font preuve d’un vrai courage politique en mettant en avant le bien commun. Jean-Jacques DAVID n’a pas voté l’augmentation de la fiscalité du budget du Conseil Général du Rhône proposé par sa présidente Danielle CHUZEVILLE.

C’est dans ces moments là que je suis fier de travailler avec des élus qui ne sont pas obnubilés par leur confort personnel mais qui se battent effectivement pour les gens de la « vraie vie » !

Cette vraie vie qui semble bien loin pour nos élus en règle général. Ils sont tous dans des bulles hermétiques qui ne permettent qu’à quelques sons étouffés de leur parvenir. Ils sont absolument déconnectés des réalités des gens qui vivent dans leurs circonscriptions administratives, déconnectés même de leurs électeurs, trop absorbés par la tambouille interne de la politique politicienne.

Ils ne travaillent qu’à leur prochain poste, leur future ré élection, leur « next step »… C’est absolument désespérant et ne laisse pas présager d’un avenir radieux pour la puissance publique. Les conséquences de ces comportements sont innombrables et la première d’entre elle les fait tous hurler à chaque scrutin : l’abstention…

Restons en là pour aujourd’hui, même si il y a beaucoup à dire sur le sujet.

Je vous propose donc, et pour mieux comprendre, de retrouver l’intervention de Jean-Jacques DAVID. Cette intervention explique en quelques mots les raisons pour lesquelles il a voté contre l’augmentation de la fiscalité dans le département du Rhône. Je mets en exergue cette phrase tirée de son intervention : je vous propose de construire le budget de notre département, non pas à partir de nos dépenses mais de nos recettes !

« Madame la Présidente, Chers Collègues,

Une hausse de 16,47% des taux de la taxe foncière nous est proposée aujourd’hui pour équilibrer le budget 2013. Augmentation qui vient s’ajouter à celle des valeurs locatives de base votée par l’assemblée nationale et justifiée par le rapporteur général de la loi de finances qui disait « cette revalorisation éviterait aux collectivités territoriales d’augmenter leurs taux ». Et bien, c’est raté M. Eckert ! Notez que cette augmentation des bases vient simplement amplifier celle des taux pour porter l’augmentation totale de la taxe foncière dans le Rhône à 21,54%.

Cela, est un vrai problème pour moi. Un vrai problème car calculer d’abord nos dépenses puis regarder nos recettes et lorsque ces dernières sont inférieures, les ajuster grâce à l’emprunt ou / et l’augmentation des taux d’impositions, procède d’une mauvaise logique.

On m’a bien expliqué que cette hausse était dérisoire, mais la vérité c’est que nous allons prélever 45 M d’€ supplémentaires dans la poche des contribuables !

Ainsi, augmenter nos recettes en augmentant l’impôt, c’est réduire le pouvoir d’achat des ménages donc fragiliser les plus démunis et nos entreprises. Formulé différemment, et considérant les compétences qui sont les nôtres, augmenter les impôts, c’est augmenter à terme nos dépenses. Il est clair qu’en fragilisant les ménages et les entreprises, le nombre de personnes relevant du RSA va augmenter, que le nombre de personnes ne pouvant se loger par leurs propres moyens va augmenter, que le nombre de ménages ne pouvant subvenir financièrement aux besoins de leurs parents ou de leurs enfants va augmenter.

Les trente glorieuses sont largement derrière nous. Il est plus que temps de changer de logique et dans ce sens, je vous propose de construire le budget de notre département, non pas à partir de nos dépenses mais de nos recettes.

Avec cette inversion de logique, une fois nos dépenses sociales obligatoires comptabilisées, nous considérerons les dépenses que nous pouvons accorder aux moyens de notre institution comme une vraie variable d’ajustement permettant d’équilibrer notre budget. Une simple analyse de l’évolution de ces moyens sur les dix dernières années, nous permets d’envisager plusieurs pistes d’améliorations.

Par exemple, notre Département finance 93 « Maison du Rhône » tandis que le département de l’Ain n’en finance que 46 et l’Ardèche 27. Cette multiplicité d’établissements ne peut qu’engendrer des coûts supplémentaires, d’une part en locaux avec toutes les charges qui y sont liées, d’autre part en effectifs. A l’heure de la dématérialisation, il est nécessaire de réduire ce type de dépenses.

Puisque je parle d’effectifs, le nombre d’agents entre 2001 et 2011 a presque doublé et si les nouvelles compétences accordées au conseil général ont entrainé le transfert à notre collectivité d’un peu plus de 900 techniciens et ouvriers spécialisés des collèges et personnels de la direction départementale de l’équipement, nous avons embauché, en plus de ceux-là, plus de 1.000 agents supplémentaires sur cette même période sans qu’aucune charge ou compétence nouvelle ne l’explique.

Sur la même période le taux d’absentéisme est passé de 15 journées par an en 2001, à plus de 27 en 2011. En ramenant ce taux d’absentéisme aux 15 jours par an et par agents de 2001, nous ferions l’économie de plus de 250 équivalents temps pleins chaque année. Le coût moyen d’un agent étant supérieur à 49.000 €, c’est plus de 12 M d’€ que nous pourrions économiser soit plus du quart des 45 M d’€ manquant pour boucler notre budget 2013…

Le produit des droits de mutation perçus par notre collectivité en 2012 est supérieur de 65 M d’€ à ce qui avait été estimé dans le BP 2012. Prévoir seulement 175 M d’€ de droit de mutation en 2013, me semble un peu sous-estimé, même si je vous rejoins sur le contexte difficile. Ne pourrait-on pas, plus raisonnablement, reconduire les 192 M d’€ budgétés en 2011 comme en 2012 ?

Les dépenses correspondantes aux moyens de l’institution, dans le budget 2013, s’élèvent à plus de 295 M d’€ alors que le conseil général a su, en 2012, contenir ses dépenses au niveau de celles de 2011, c’est-à-dire à un peu plus de 289 M d’€. Pourquoi, avec un champ d’action identique, prévoyons-nous de faire la même chose pour un coût supérieur de plus de 6 M d’€ ?…

A l’heure où nous demandons aux françaises et aux français de faire des efforts et de se serrer la ceinture un peu plus encore, il est de notre responsabilité de donner l’exemple.

Je voterai donc contre cette augmentation de la fiscalité.

Pour finir, permettez moi de reprendre à mon compte les mots que prononça le 14 octobre 1983, Margaret Thatcher, alors Premier ministre britannique. Elle expliquait, à cette époque déjà, cette conception budgétaire :

« L’argent public n’existe pas, il n’y a que l’argent des contribuables. La prospérité ne viendra pas de l’invention de programmes de dépenses publiques de plus en plus somptueux. Vous ne devenez pas riches en commandant un carnet de chèques à votre banque et aucune nation n’est jamais devenue plus prospère en taxant ses citoyens au-delà de leur capacité Nous avons la mission de nous assurer que chaque penny levé par l’impôt soit dépensé de manière sage et bonne. Les gens parlent de service « gratuit ». Ce n’est pas gratuit. Vous devez payer pour ! ».

Je vous remercie. »

4 réflexions sur “L’argent public n’existe pas, il n’y a que l’argent des contribuables !

  1. Les lyonnais doivent enjoindre Monsieur Collomb, maire SOCIALISTE, à être fidèle à ses idées et renoncer à ses indemnités de maire : un geste dérisoire pour lui, contrairement au sacrifice consenti par les élus de Cateau Cambresis (http://www.lefigaro.fr/politique/2013/04/01/01002-20130401ARTFIG00274-des-elus-baissent-leurs-indemnites-de-10-par-solidarite.php) ! Afin de redistribuer….au lieu de financer avec l’argent des contribuables des projets qui n’intéressent que son égo et alors même qu’il est incapable d’assurer la continuité du service public dans nos écoles et nos cantines !

    J'aime

  2. @Penelope : Jean-Jacques est resté droit dans ses valeurs et les conséquences ne sont rien au regard du respect de ses engagements !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s