Régionales : ce qui a vraiment changé !

Les élections régionales qui ont vu leur dénouement dimanche soir auront eu le mérite, et pas des moindres, de susciter l’intérêt de français. Pensez, un bon de participation entre les deux tours quasi inédit ! Je suis d’ailleurs convaincu que cette participation des électeurs est assurément ma plus grande satisfaction.

Pour le reste, et si on prend un peu de recul, rien de bien neuf… Le FN continue son insolente progression dans les intentions de vote des français et, objectivement, est très largement devenu le premier parti de France. Il est en effet le seul à pouvoir se targuer de rassembler sur son seul nom et sans aucune alliance plus de 6 millions d’électeurs au soir du second tour… Il y a surement des raisons et des responsabilités à cela non ?

Quid des partis traditionnels que sont le PS et l’UMP… pardon, LR ? Et bien pas de grande nouveauté non plus de ce point de vue. Ils se sont finalement partagé la France de manière proche de l’équité et nous renvoient à une France qui leur convient, une France sous le jouc du stérile bipartisme subit depuis plus de 40 ans.

Enfin, et c’est ce qui m’inquiète le plus, tous ceux qui sont élus depuis dimanche nous avaient promis le renouvellement, l’action désintéressée, l’exigence de probité et plus encore… Je repense instantanément à toutes les promesses de ces dernières semaines qui ont été mises eu programme des régions, comme la sécurité qui est pour moi l’archétype de la supercherie. Il faudrait en effet que la sécurité soit une compétence des régions pour promettre quelque chose à son sujet… Ne parlons pas de la volonté intangible et « sur laquelle je m’engage personnellement » d’exemplarité politique…

Et donc, ce qui m’inquiète le plus dans ces régionales, c’est que finalement, rien n’a vraiment changé. Le renouvellement attendra le prochain tour ; il serait amusant de compter le nombre de cumulards par exemple dans ceux qui sont élus, ceux qui étaient au haut de la liste. Car une constante du renouvellement des listes, c’est de faire en sorte que la « nouveauté » reste aux portes de l’hémicycle…

Ce qui m’inquiète donc dans ces régionales, c’est que ce sont les mêmes, avec un nouveau nom, avec un nouveau sourire, mais avec le même logiciel politique. Nous, les citoyens, n’avons pas su nous prendre en main. J’en suis l’un des premiers responsables ! Nous n’arrivons pas à faire en sorte que les électeurs ne se prennent véritablement en main et qu’ils fassent le choix de vivre la vie qu’il souhaite.

Et pourtant, ils râlent les électeurs ! « tous les mêmes, tous pourris » disent-ils ; « il faut les virer » vitupèrent-t-ils ; « marre de se faire prendre pour des imbéciles » grognent-ils… Et pourtant, ils votent pour ceux-là même qui ne conviennent pas…

Essayons donc de tous travailler ensemble à un projet viable, dans lequel peuvent se retrouver les éléments économiques permettant la prospérité, dans lequel la vision de la société est tournée vers l’avenir et la possibilité pour chacun de choisir sa vie, dans lequel l’état ne s’occupe pas de votre vie mais s’ingénie à vous la rendre possible et sure !

Je crois sincèrement que cela est possible, et alors, à ce moment-là, quelque chose aura vraiment changé !

Un résultat porteur d’espoirs !

100%CITOYENAprès une belle, active mais certainement trop courte campagne, nous avons su convaincre quelques 40 000 électeurs (1,56% des suffrages) de porter leur choix sur notre vision éthique de la Politique du 21e siècle, sur la liste 100%CITOYEN.

Ce résultat peut être source de déception, de doute,… mais bien plus encore d’espoir !

Je fais le choix d’y voir un grand espoir quand l’on sait qu’avec des moyens très limités et en très peu de temps, un vote d’adhésion a été constaté. Nous avons largement dépassé le cadre de nos proches et réseaux personnels, nous avons eu de nombreux témoignages enthousiastes sur notre démarche commune.

Qui dit espoir dit avenir, c’est pourquoi je vous propose d’envisager avec sérénité et enthousiasme d’autres échéances, d’imaginer la suite, de mobiliser nos envies.

Je présente mes plus sincères félicitations à toutes celles et ceux qui ont été candidats et qui seront naturellement les premiers ambassadeurs des valeurs que nous partageons.

A très vite !