Havard et Hamelin : exit !

Sans le moindre ressenti personnel (cette précision sera interprétée par chacun de la manière qui lui convient…), force est de constater que la commission d’investiture de l’UMP… pardon, LR… a choisie de ne faire confiance, ni à Emmanuel Hamelin, ni à Michel Havard. Et elle a eu probablement raison !

Je n’évoque pas dans ce billet les choix qui ont été fait pour les deux circonscriptions qu’ils briguaient, mais il semble que ces choix traduisent des ambitions pour le moins limitées.

Tant pour Havard que pour Hamelin, il s’agit là d’un enterrement, en aucun cas de première classe, mais il semble désormais certain que nous n’en entendrons plus parler. En même temps, à chaque fois que nous les entendions parler ces deux là, c’était à grand renfort de caricatures contestataires sur tous les choix de la majorité, en prenant tout de même garde de ne pas en faire partie !

L’opposition menée par Michel Havard à la Ville de Lyon a toujours été d’une grande mollesse et ne s’est jamais concentrée sur un projet. D’ailleurs, il serait intéressant de lui demander, maintenant, quel était son projet pour Lyon. La réponse ne manquerait pas de nous surprendre, mais elle viendra trop tardivement…

Le gestion des groupes municipaux ne restera pas non plus dans le « Hall of Fame » de Michel, il a su faire le ménage autour de lui, s’entourer de ceux dont il était persuadé qu’ils ne lui feraient pas d’ombre… ses meilleurs amis en quelque sorte !

Hommes courtois et fort civils, ni Michel Havard, ni Emmanuel Hamelin n’ont jamais véritablement incarné la relève politique qui leur permettrait d’accéder à des fonctions exécutives à Lyon, ou à la Métropole de Lyon. Ni l’un ni l’autre n’ont la carrure pour ce faire, ni l’un ni l’autre n’ont démontré leur envie pour Lyon, leur vision pour Lyon.

Aucun des deux n’a jamais su emmener les gens, donner envie de les suivre. Alors il est grand temps de trouver d’autres personnes, d’autres méthodes, une vision moins obtuse et en permanence guidée par la contestation de celui qui n’est pas dans le bon camp… Il est temps de réinventer la politique en la faisant au service des villes, des régions et bien évidement de ceux qui y vivent… A bon entendeur…

Une réflexion sur “Havard et Hamelin : exit !

  1. Salutations bravo pour la qualité de votre sujet. Laissez-nous vous faire découvrir les points de vue de Jean-Louis SCHUK, candidat pour la droite aux législatives de 2017 pour la circonscription Rhône, au travers d’une sélection de réflexions politiques. Merci, l’équipe communication de Jean-Louis SCHUK.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s