Havard et Hamelin : exit !

Sans le moindre ressenti personnel (cette précision sera interprétée par chacun de la manière qui lui convient…), force est de constater que la commission d’investiture de l’UMP… pardon, LR… a choisie de ne faire confiance, ni à Emmanuel Hamelin, ni à Michel Havard. Et elle a eu probablement raison !

Je n’évoque pas dans ce billet les choix qui ont été fait pour les deux circonscriptions qu’ils briguaient, mais il semble que ces choix traduisent des ambitions pour le moins limitées.

Tant pour Havard que pour Hamelin, il s’agit là d’un enterrement, en aucun cas de première classe, mais il semble désormais certain que nous n’en entendrons plus parler. En même temps, à chaque fois que nous les entendions parler ces deux là, c’était à grand renfort de caricatures contestataires sur tous les choix de la majorité, en prenant tout de même garde de ne pas en faire partie !

L’opposition menée par Michel Havard à la Ville de Lyon a toujours été d’une grande mollesse et ne s’est jamais concentrée sur un projet. D’ailleurs, il serait intéressant de lui demander, maintenant, quel était son projet pour Lyon. La réponse ne manquerait pas de nous surprendre, mais elle viendra trop tardivement…

Le gestion des groupes municipaux ne restera pas non plus dans le « Hall of Fame » de Michel, il a su faire le ménage autour de lui, s’entourer de ceux dont il était persuadé qu’ils ne lui feraient pas d’ombre… ses meilleurs amis en quelque sorte !

Hommes courtois et fort civils, ni Michel Havard, ni Emmanuel Hamelin n’ont jamais véritablement incarné la relève politique qui leur permettrait d’accéder à des fonctions exécutives à Lyon, ou à la Métropole de Lyon. Ni l’un ni l’autre n’ont la carrure pour ce faire, ni l’un ni l’autre n’ont démontré leur envie pour Lyon, leur vision pour Lyon.

Aucun des deux n’a jamais su emmener les gens, donner envie de les suivre. Alors il est grand temps de trouver d’autres personnes, d’autres méthodes, une vision moins obtuse et en permanence guidée par la contestation de celui qui n’est pas dans le bon camp… Il est temps de réinventer la politique en la faisant au service des villes, des régions et bien évidement de ceux qui y vivent… A bon entendeur…

La première victime des municipales, c’est la démocratie

Communiqué de Presse du Parti Libéral Démocrate du Rhône suite au premier tour des élections municipales.

20140323 - CP 1er tour municipales

 

 

Communiqué de Presse

Le niveau d’abstention aux municipales de 2014 est historiquement élevé. La première victime de cette abstention record est la démocratie. Dans le cas de Lyon, le futur maire, quel que soit son nom sera élu avec 30% des voix des électeurs inscrits.

Cette abstention met en évidence le profond divorce entre les lyonnais et les politiques censés les représenter. La percée du Front National dans les arrondissements lyonnais (possibilité de se maintenir dans 7 arrondissements sur 9) et dans le Grand Lyon stigmatise ce rejet profond et qui ne trouvera une issue que dans un vrai renouvellement du personnel politique.

Cette situation valide pleinement le positionnement du Parti Libéral Démocrate qui propose une vision réaliste de la politique, ancrée dans la « vraie vie » et dont les préoccupations sont le redressement réel des forces qui font gagner la France. Nous voulons une refondation institutionnelle qui mette le citoyen à la fois à la base, et au coeur de notre système politique.

Thierry Mouillac – Parti Libéral Démocrate – Président de la Fédération du Rhône

Deux dates à retenir avec Lyon Prospective et l’UDI

Dans les prochaines semaines, je vous propose de retenir deux dates : le 13 et le 21 février. Ce sont en effet les dates du prochain rendez-vous de Lyon Prospective dont le thème et le Mali ; et celle de la Convention UDI de Lyon autour des solidarités actives. Lire la suite

Les primaires socialistes, une aberration électorale !

Cela fait maintenant des mois que l’on nous rebat les oreilles avec les primaires socialistes, ou plutôt de la gauche… visiblement pas toute la gauche ! Il s’agit pourtant d’une aberration électorale ! Les candidats ont fait acte de candidature, des organisations impressionnantes sont en train de se mettre en place, l’ensemble des municipalités fera en sorte que tout se déroule bien… On a même vu Harlem Désir (numéro un par intérim, ou pas…) faire une répétition cet été ! Si, si, c’est vrai ! Tout cela serait anecdotique si ces primaires avaient du sens, mais voilà, elles n’en ont pas… Lire la suite

Lyon Prospective reçoit Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon

Jean-Jacques DAVID, maire du 6e et Président de Lyon Prospective reçoit Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon au Cercle Bellecombe, dans notre arrondissement. Le thème de la conférence est le suivant : « Depuis leurs origines, les grandes religions monothéistes voient leurs adeptes s’opposer de façon plus ou moins forte selon les époques. L’épisode Biblique de la Tour de Babel illustre bien l’incompréhension qui saisit les hommes quand les opinions et les discours sur les philosophies et les religions diffèrent. Alors que chacune de ces grandes religions enseigne la tolérance, nous souhaitons nous interroger sur leurs différences essentielles et « incompatibles » engendrant des relations tendues et parfois même des guerres.  » Lire la suite

Lyon Prospective reçoit le père Plessy

Lyon Prospective

Lyon Prospective recevait ce lundi le père Jean Bernard PLESSY, supérieur de l’Institution des Chartreux. Au-delà de quelques chiffres impressionnants concernant l’école (3600 élèves, 350 professeurs et 220 salariés), il s’agit bel et bien d’une PME qui existe aujourd’hui sur 6 sites distincts. 400 élèves de la 6e à la terminale sont internes et issus de 47 départements de la France entière. Lire la suite