Havard et Hamelin : exit !

Sans le moindre ressenti personnel (cette précision sera interprétée par chacun de la manière qui lui convient…), force est de constater que la commission d’investiture de l’UMP… pardon, LR… a choisie de ne faire confiance, ni à Emmanuel Hamelin, ni à Michel Havard. Et elle a eu probablement raison !

Je n’évoque pas dans ce billet les choix qui ont été fait pour les deux circonscriptions qu’ils briguaient, mais il semble que ces choix traduisent des ambitions pour le moins limitées.

Tant pour Havard que pour Hamelin, il s’agit là d’un enterrement, en aucun cas de première classe, mais il semble désormais certain que nous n’en entendrons plus parler. En même temps, à chaque fois que nous les entendions parler ces deux là, c’était à grand renfort de caricatures contestataires sur tous les choix de la majorité, en prenant tout de même garde de ne pas en faire partie !

L’opposition menée par Michel Havard à la Ville de Lyon a toujours été d’une grande mollesse et ne s’est jamais concentrée sur un projet. D’ailleurs, il serait intéressant de lui demander, maintenant, quel était son projet pour Lyon. La réponse ne manquerait pas de nous surprendre, mais elle viendra trop tardivement…

Le gestion des groupes municipaux ne restera pas non plus dans le « Hall of Fame » de Michel, il a su faire le ménage autour de lui, s’entourer de ceux dont il était persuadé qu’ils ne lui feraient pas d’ombre… ses meilleurs amis en quelque sorte !

Hommes courtois et fort civils, ni Michel Havard, ni Emmanuel Hamelin n’ont jamais véritablement incarné la relève politique qui leur permettrait d’accéder à des fonctions exécutives à Lyon, ou à la Métropole de Lyon. Ni l’un ni l’autre n’ont la carrure pour ce faire, ni l’un ni l’autre n’ont démontré leur envie pour Lyon, leur vision pour Lyon.

Aucun des deux n’a jamais su emmener les gens, donner envie de les suivre. Alors il est grand temps de trouver d’autres personnes, d’autres méthodes, une vision moins obtuse et en permanence guidée par la contestation de celui qui n’est pas dans le bon camp… Il est temps de réinventer la politique en la faisant au service des villes, des régions et bien évidement de ceux qui y vivent… A bon entendeur…

La réalité des économies annoncées par Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez, fraîchement élu président de la région Auvergne Rhône-Alpes promet aux citoyens des économies drastiques, et tout particulièrement sur le plan du train de vie des élus. Je suis le premier satisfait de cette volonté, mais quelle est la réalité des chiffres ? Bien différente sur un poste a minima…
Je ne peux commenter d’autres chiffres que ceux de la téléphonie mobile, et le constat est tout de même particulièrement alarmant quant à la manipulation qui en est faite. Disons le franchement et sans détour, c’est un énorme mensonge que dire que la suppression de la téléphonie mobile pour les élus génère sur la durée du mandat une économie de 1 000 000€.
Le gain réel sur les 6 ans de mandats est de 303 000€, c’est une somme importante et qui me réjouis, mais tout de même très loin du montant annoncé. Ces 303K€ représentent 30,3% de la somme annoncée ; le mensonge est donc de l’ordre de 697 000€…
Il y a peut-être eu erreur de calcul ou imprécision… bref… Mais si l’on extrapole ce rapport à l »ensemble des économies présentées, je vous laisse faire le calcul. L’intention est bonne et je la soutiens, mais la communication est absolument outrancière et semble tristement révélatrice… A l’exécutif de la région de nous démontrer le contraire…

Régionales : ce qui a vraiment changé !

Les élections régionales qui ont vu leur dénouement dimanche soir auront eu le mérite, et pas des moindres, de susciter l’intérêt de français. Pensez, un bon de participation entre les deux tours quasi inédit ! Je suis d’ailleurs convaincu que cette participation des électeurs est assurément ma plus grande satisfaction.

Pour le reste, et si on prend un peu de recul, rien de bien neuf… Le FN continue son insolente progression dans les intentions de vote des français et, objectivement, est très largement devenu le premier parti de France. Il est en effet le seul à pouvoir se targuer de rassembler sur son seul nom et sans aucune alliance plus de 6 millions d’électeurs au soir du second tour… Il y a surement des raisons et des responsabilités à cela non ?

Quid des partis traditionnels que sont le PS et l’UMP… pardon, LR ? Et bien pas de grande nouveauté non plus de ce point de vue. Ils se sont finalement partagé la France de manière proche de l’équité et nous renvoient à une France qui leur convient, une France sous le jouc du stérile bipartisme subit depuis plus de 40 ans.

Enfin, et c’est ce qui m’inquiète le plus, tous ceux qui sont élus depuis dimanche nous avaient promis le renouvellement, l’action désintéressée, l’exigence de probité et plus encore… Je repense instantanément à toutes les promesses de ces dernières semaines qui ont été mises eu programme des régions, comme la sécurité qui est pour moi l’archétype de la supercherie. Il faudrait en effet que la sécurité soit une compétence des régions pour promettre quelque chose à son sujet… Ne parlons pas de la volonté intangible et « sur laquelle je m’engage personnellement » d’exemplarité politique…

Et donc, ce qui m’inquiète le plus dans ces régionales, c’est que finalement, rien n’a vraiment changé. Le renouvellement attendra le prochain tour ; il serait amusant de compter le nombre de cumulards par exemple dans ceux qui sont élus, ceux qui étaient au haut de la liste. Car une constante du renouvellement des listes, c’est de faire en sorte que la « nouveauté » reste aux portes de l’hémicycle…

Ce qui m’inquiète donc dans ces régionales, c’est que ce sont les mêmes, avec un nouveau nom, avec un nouveau sourire, mais avec le même logiciel politique. Nous, les citoyens, n’avons pas su nous prendre en main. J’en suis l’un des premiers responsables ! Nous n’arrivons pas à faire en sorte que les électeurs ne se prennent véritablement en main et qu’ils fassent le choix de vivre la vie qu’il souhaite.

Et pourtant, ils râlent les électeurs ! « tous les mêmes, tous pourris » disent-ils ; « il faut les virer » vitupèrent-t-ils ; « marre de se faire prendre pour des imbéciles » grognent-ils… Et pourtant, ils votent pour ceux-là même qui ne conviennent pas…

Essayons donc de tous travailler ensemble à un projet viable, dans lequel peuvent se retrouver les éléments économiques permettant la prospérité, dans lequel la vision de la société est tournée vers l’avenir et la possibilité pour chacun de choisir sa vie, dans lequel l’état ne s’occupe pas de votre vie mais s’ingénie à vous la rendre possible et sure !

Je crois sincèrement que cela est possible, et alors, à ce moment-là, quelque chose aura vraiment changé !

Un résultat porteur d’espoirs !

100%CITOYENAprès une belle, active mais certainement trop courte campagne, nous avons su convaincre quelques 40 000 électeurs (1,56% des suffrages) de porter leur choix sur notre vision éthique de la Politique du 21e siècle, sur la liste 100%CITOYEN.

Ce résultat peut être source de déception, de doute,… mais bien plus encore d’espoir !

Je fais le choix d’y voir un grand espoir quand l’on sait qu’avec des moyens très limités et en très peu de temps, un vote d’adhésion a été constaté. Nous avons largement dépassé le cadre de nos proches et réseaux personnels, nous avons eu de nombreux témoignages enthousiastes sur notre démarche commune.

Qui dit espoir dit avenir, c’est pourquoi je vous propose d’envisager avec sérénité et enthousiasme d’autres échéances, d’imaginer la suite, de mobiliser nos envies.

Je présente mes plus sincères félicitations à toutes celles et ceux qui ont été candidats et qui seront naturellement les premiers ambassadeurs des valeurs que nous partageons.

A très vite !

Défendons nos libertés par une rispote ferme

Post paru le 16 novembre sur le site du Parti libéral Démocrate

La France est frappée très durement une fois de plus par le terrorisme islamiste. Nos premières pensées vont aux victimes, à leur famille et à leurs proches. Nous appelons à l’unité nationale face à l’horreur. Montrons au monde qu’aucun acte de terrorisme n’ébranlera les valeurs de liberté et d’égalité qui ont façonné la France. Montrons aux adversaires de la démocratie et de la liberté que nous continuerons à vivre en démocrates et en citoyens libres.

Soyons également impitoyables dans notre riposte, non seulement vis-à-vis des groupuscules radicalisés proches du passage à l’acte, mais aussi vis-à-vis de l’Etat islamique. Daesh est non seulement une menace pour la région où un génocide ethnique et religieux est en cours mais aussi pour la France. Posons collectivement la question d’une action militaire d’envergure contre cette gangrène qui n’épargne plus notre territoire et cible des civils indistinctement.

Le Parti Libéral Démocrate préconise depuis longtemps de redéfinir les priorités d’un Etat ayant abandonné ses fonctions régaliennes au profit de l’assistanat ou du clientélisme. Il est anormal que la police et la justice (dont le budget a trop longtemps été inférieur à celui de la culture) manquent de moyens pour traquer et neutraliser les terroristes. Il est aussi anormal qu’un des djihadistes du Bataclan ait été condamné à 8 reprises sans réelle sanction. Un laxisme judiciaire illustré par les efficaces perquisitions de ce lundi qui auraient dû être effectuées bien plus tôt.

Enfin, restons vigilants face à toute tentative du pouvoir de se saisir de ces attentats pour promouvoir de nouvelles actions législatives liberticides, après la terrible loi renseignement qui vient de prouver son incapacité à nous prémunir de tels attentats, au prix d’un lourd recul de nos libertés. Pour nous, la priorité doit être mise sur la ré allocation des forces de police et l’augmentation significative des ressources de la justice.

http://www.partiliberaldemocrate.fr/

100% CITOYEN !

bandeau-site-100-citoyen.jpg

C’est officiel, la liste 100%CITOYEN est sur les rails, validée en préfecture en ce début de semaine. Mettre sur pied cette liste, c’est déjà un tour de force ! Rassembler 230 candidats issus pour la plupart de la société civile et pour les autres de mouvements comme Nous Citoyens et le Parti Libéral Démocrate, c’est un authentique exploit.

Mais cet exploit est riche de sens et d’espoir. Les citoyens expriment clairement de par leur engagement, le ras le bol majoritaire de tous ceux qui se sont sentis à un moment ou un autre (et maintenant plus que jamais) abandonnés par des postures politiques détestables et dont les objectifs sont de plus en plus éloignés de l’intérêt commun.

Notre proposition est claire et s’articule sur quelques points simples, qui demandent un vrai courage politique :

  • Etre au service des citoyens et non se servir du pouvoir
  • S’astreindre une grande rigueur éthique et ne pas céder aux sirènes de la fonction
  • Etre exemplaire et redonner confiance en l’action politique

Premier exemple de la probité à laquelle nous attachons une immense valeur : nous ne « dealerons » pas de places entre le premier et le second tour de l’élection si notre score était inférieur à 10%. Mieux, en dépassant notre objectif de 10% des suffrages, nous garantirons une indépendance citoyenne par rapports aux appareils politiques rompus aux négociations intéressées et aux arrangements entre amis.

Nous développerons prochainement des points de programme auxquels nous accordons une très grande importance autour des thèmes suivants, en rapports avec les vrais compétences de la Région :

  • L’éducation (lycées) et la formation professionnelle
  • Les transports
  • Le rétablissement d’une démocratie respectueuse et l’avènement d’un système consultatif
  • L’économie régionale et son rayonnement en termes d’emploi

Nous proposons donc une alternative crédible et rationnelle à ce qui a conduit plus de la moitié des français à ne plus se rendre aux urnes à l’occasion des rendez-vous démocratiques.

Suivez nous, parlez de nous, invitez nous à vous en dire plus, nous sommes là pour cela, n’hésitez pas ! Participez au financement de la campagne et contribuez de la manière que vous semble la plus adaptée !

Loi sur le renseignement, loi liberticide !

 

Big Brother FrançaisC’est finalement dans une quasi indifférence que le gouvernement s’apprête à faire passer une loi fondamentalement liberticide qui n’aura aucun impact sur la sécurité nationale. Ce crime de lèse liberté aura lieu le 5 mai, à l’Assemblée Nationale, lieu dans lequel les députés défendent les intérêts des citoyens… si, si, je vous assure… Indifférence totale ou presque, nous étions un peu plus de 200 sur la place des Terreaux devant l’Hôtel de Ville de Lyon samedi 2 mai.

Le Parti Libéral Démocrate défend et défendra toujours avec la dernière énergie les libertés fondamentales. Liberté, mot que ne prend son sens qu’avec la notion de responsabilité. Celui ou celle qui se dit libre est avant tout responsable. Et il est de notre responsabilité de Politique que de dénoncer cet état de fait.

Sous le coup de l’émotion, le gouvernement nous démontre avec un cruel pragmatisme que gouverner, c’est obéir au diktat de la sensibilité, c’est donner le flan à l’immédiateté de le real politique, c’est être esclave des sondages quand on attend des dirigeants de la France qu’ils donnent un cap, qu’ils impriment une vision supérieure pour notre Pays.

Il est fascinant de constater à quel point les responsables (rien que le mot m’amuse…) de notre destinée sont plus préoccupés par leur futur proche que par l’avenir de la France. Notre pays est piloté à la petite semaine sans ambition autre que d’assurer une réélection en cédant à toutes les avanies.

Cette proposition de loi est d’autant plus irrationnelle que c’est une manière de faire comprendre aux services de renseignements et à l’ensemble de la chaîne judiciaire qu’ils font mal le job ! Et pourtant, il est temps de leur rendre hommage à ces milliers d’hommes et de femmes qui eux, pour de vrai, veillent quotidiennement, jour et nuit, sur notre sécurité.

Chaque attentat, chaque acte barbare est insoutenable et brise à jamais des familles et laisse des traces indélébiles. Mais combien de ces actes ne verront jamais le jour grâce au travail incessant des services de renseignement, de la justice anti-terroriste, des forces de police et de gendarmerie ? Ces actes déjoués sont infiniment plus nombreux que ceux qui aboutissent. Et à ce sujet, un principe de réalité s’impose : il est impossible de tout déjouer. Faire croire aux français que les placer sous surveillance d’algorithmes scientifiquement parfaits les mettra à l’abri de tout est une insulte à leur intelligence, à notre intelligence à toutes et tous… C’est absolument honteux…

Si on pousse le raisonnement à son extrême, cette mise en oeuvre de renseignement systématisé va pousser les personnes malveillantes à déployer des trésors d’ingéniosité afin de passer entre les mailles du filet. Les moyens utilisés seront de plus en plus sophistiqués et échapperont définitivement au dispositif qui finira par vous surveiller, vous et moi, la belle affaire !

Stop à cette surenchère inéluctable qui sous prétexte de protection érode sans limites nos libertés fondamentales, grignote nos initiatives, noyaute nos ambitions !